Share with:


Présidentielle 2018

Pour le 1er tour de l’élection présidentielle 1161 observateurs et observatrices formés et déployés sur toute l’étendue du territoire par la COCEM

Après l’observation de la phase préélectorale, plus précisément la distribution des cartes d’électeurs et la campagne électorale, la Coalition pour l’Observation Citoyenne des Elections au Mali –COCEM-, a recruté, formé fait accrédité et déployé 1161 observateurs et observatrices pour l’observation du premier tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Le déploiement des observateurs et observatrices de la COCEM

Au total, les observateurs et les observatrices de la coalition sont déployés et répartis comme suit :

  • 1001 Observateurs fixes : Ces observateurs et observatrices seront déployés dans les bureaux de vote de 7h du matin jusqu’à la fin du dépouillement. Les observateurs et observatrices fixes observent ainsi les procédures d’ouverture, de vote, de fermeture, de dépouillement et de proclamation des résultats. Ils ont tous été formés sur l’utilisation d’une grille d’observation unique et de grilles d’incidents et sur le rapportage en temps réel par le biais des SMS.
  • 160 Observateurs mobiles : Ces observateurs et observatrices mobiles sont composés des équipes de coordinations régionales (45 membres) et des superviseurs au niveau de tous les cercles (115 personnes). Ces équipes feront le tour des centres de vote et environ pour s’assurer du bon déploiement des observateurs et observatrices le jour du scrutin.

Des 1001 observateurs fixes, 701 d’entre eux sont déployés dans les bureaux de vote selon une distribution basée sur un calcul proportionnel au nombre de bureaux de vote dans chaque cercle selon la cartographie électorale (voir l’annexe A). A titre d’exemple, le cercle de Kayes avec un total de 730 bureaux de vote représente 3,34% des bureaux à l’échelle nationale. Par conséquent, 23 observateurs de la COCEM y seront déployés ce qui constitue 3,28% du total d’observateurs et donc (sensiblement) le même pourcentage en termes de données collectées par la coalition. Cette méthodologie garantit une représentativité des données communiquées à l’échelle nationale. Elle a fait ses preuves dans nombre de pays, tels que le Burkina Faso, le Libéria, Le Maroc, la Côte d’Ivoire etc. Les 300 autres observateurs et observatrices sont distribués dans les zones sensibles sur la base de l’observation préélectorale de la coalition.

La remontée des rapports d’observation

Tous les observateurs et observatrices sont formés sur l’utilisation d’une grille d’observation unique. Les réponses aux questions de la grille sont par la suite retranscrites selon un codage alphanumérique. Ces codes sont par la suite envoyés par SMS à un système de gestion de base de données. Ce système permet la collecte et la centralisation des rapports d’observation mais aussi l’analyse en temps réel des données des observateurs et des observatrices.

Les données remontées par les observateurs et les observatrices sont analysées par l’équipe d’analystes de la COCEM pour produire les communiqués et les rapports d’observation de la coalition.
La COCEM a tenu deux simulations nationales aux dates du 25 et 27 juillet où tous les observateurs et observatrices ont été amenés à envoyer des messages tests vers la base de données. Cet exercice a servi à s’assurer que tout le dispositif mis en place est prêt pour la remontée des données le jour du scrutin.

Le quartier général

Pour faciliter la centralisation, l’analyse, le traitement des informations des observateurs et observatrices sur le terrain, la COCEM a mis en place un quartier général basé à Maeva Palace. Pour l’occasion, 20 agents de collecte recrutés ont bénéficié d’une formation sur l’utilisation du système de gestion de base de données. Ce système permet de recueillir les données venant des observateurs et observatrices déployés sur tout le territoire et de générer des statistiques en temps réel.
A partir de son quartier général, la COCEM organisera une conférence de presse pour communiquer son rapport de mi-journée le dimanche 29 juillet à 13h. Le lundi 30 juillet à 15h, la coalition tiendra une deuxième conférence de presse pour la publication de son rapport préliminaire qui couvre l’observation de l’intégralité du 1er tour de l’élection présidentielle dans les bureaux observés.

Annexe A :

Cartographie électorale Déploiement COCEM
RÉGIONNombre de bureaux de vote % BVObservateurs de la COCEM % Obs COCEMDifférence
BAMAKO245711.24%7811.13%0.11%
GAO8814,03% 294.14%-0.11%
KIDAL1100.50%50.71%-0.21%
KOULIKORO349315,98% 11316,12% -0,14%
MOPTI 3260 14,91% 10514,98% -0,07%
KAYES 2921 13,36% 9213,12% 0,24%
SEGOU 3616 16,54% 11516,41% 0,13%
SIKASSO 3748 17,14% 12117,26% -0,12%
TOMBOUCTOU 1377 6,30% 436,13% 0,16%
TOTAL21863* 701

Autres documents…

Législative 2020

This message is only visible to admins.

Problem displaying Facebook posts.
Click to show error

Error: Server configuration issue